À Propos


Renaud Escande

Courrier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Philosophie

    

À travers ses recueils poétiques et ses Notes intimes, Marie Noël (pseudonyme de Marie Rouget ; Auxerre 1883-1967) exprime la peine d’une âme que troublent le tragique de l’existence humaine et le spectacle d’une Création traversée par "Bien et Mal ensemble". Marquée par l’âpreté d’une révolte que l’espérance n’atténue pas toujours et par la quête d’un christianisme lucide et personnel, son œuvre est un grand moment de la littérature spirituelle française du xxe siècle.

En 1918, à trente-cinq ans, elle commence à écrire à l’abbé Mugnier, connu pour être "le confesseur du Tout-Paris". Ses dernières lettres à l’abbé datent de 1943. Cette correspondance se présente comme une demande de direction de conscience, Marie Noël cherchant à lever ses scrupules de lire des œuvres littéraires mises à l’index. Mais cette relation s’émancipe rapidement, au profit d’un dialogue à la fois profond et ironique.

Les 222 lettres recensées du 16 février 1918 au 20 décembre 1943 sont présentées par X. Galmiche (Paris), Professeur de littérature à la Sorbonne et président de l’association des Amis de Marie Noël.


Renaud Escande 01 18

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :

Merci d'indiquer
le n° du jour (ex: 21 si
nous sommes le 21 juin).