à Propos


Viviane de Montalembert

Dans la même série

Colère ou gentillesse… pl 03 06

Vue du couvent n°1 Cénobie pl 11 06

Tort — tors — tordre — tortueux… jpbo 02 06

L’abus d’alcool…… Fumer tue ! jpbo 09 05

Du même auteur

On regarde les gens 09 06

On en pense quelque chose vm 03 06

Je ne me tairai pas 01 07

Qu’est-ce que croire ? 11 07

SUITE…

 

 
Qui sait écouter Dieu

Celui qui sait écouter les autres, sait écouter Dieu. Au conseil de son cœur, il n'est pas seul. En lui il y a du jeu, de l'espace, du dialogue. C'est à partir de cette altérité de soi-même avec soi-même qu'un jour on peut nommer Dieu.

Dieu, dans la Bible, est un personnage autonome. C'est pourquoi il peut parler, faire des propositions, discuter avec ses proches. Il a son opinion et sait la faire valoir. Il n'aime pas qu'on transforme ses paroles pour s'en servir à faux. Dieu est quelqu'un. C'est un interlocuteur valable.

Dieu est le premier interlocuteur de l'homme. Le seul digne de lui. Ensuite il y en a d'autres, ceux qui lui ressemblent avec lesquels, toujours, il est heureux de s'entretenir.

Ce qui est malheureux pour l'homme, c'est de n'avoir en face de soi que de l'impersonnel, du mythe, de la généralité, du mot d'ordre. On ne dialogue pas avec la généralité. Avec elle tout est déjà dit, connu d'avance, il n'y a rien à vivre. Et l'homme en ressort amoindri, comme chosifié.

Dieu non plus ne peut entrer en conversation avec moindre que lui, mais seulement avec qui lui est égal, qui lui ressemble : l'homme, libre.

Si on admet cette réalité de l'homme qui est libre en face de Dieu qui est libre, alors on échappe à l'engrenage de la fatalité. On peut commencer à parler, à poser les bonnes questions, à lire la Bible et penser sa propre vie de façon utile.

Notre sujet, cette fois, sera la manipulation. D'autres suivront, comme le pardon des offenses, la famille, etc. Tous examinés sous l'angle de la liberté de l'homme qui veut et qui décide — ou qui ne veut pas, ce qui est une façon encore de "vouloir ne pas"— en face de Dieu qui lui aussi à son mot à dire, et ne saurait y manquer.
Viviane de Montalembert 09 05

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :