à Propos


Renaud Escande

Courrier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans la même série

Amour du monde : christianisme et politique chez Hannah Arendt, de Véronique Albanel

Morale et Chaos, de Pierre Caye

Edith Stein. Devant Dieu pour tous, de Didier-Marie Golay

Qu'est-ce que l'homme ? de Chantal Delsol
 

SUITE…

 

Du même auteur

Kupka et le Cantique des Cantiques Musée d'Histoire du Judaïsme 10 05

SUITE…

 

Philosophie

 

Les personnes :
Essai sur la différence entre "quelque chose" et "quelqu'un"

de Robert Spaemann 

Pourquoi parlons-nous de "personnes" ? Tous les hommes sont-ils des personnes ? En 18 études qui associent avec talent la profondeur conceptuelle et une grande clarté pédagogique, "Les personnes" de R. Spaemann propose à la fois une authentique analyse philosophique et une réflexion engagée dans le présent ; il montre pourquoi il est devenu indispensable et urgent de reprendre à nouveaux frais la fondation métaphysique de la notion de personne, face à la tentation toujours pressante et efficace d’une "abolition de l’homme", que ce soit par un discours qui réduit l’homme à ses neurones, à ses gênes ou à son conditionnement social, ou par la prolifération des techniques visant à produire l’homme ou à décider de sa mort. Ni pur esprit, ni simple machine ou animal, l’homme est une personne parce qu’il est l’être qui a une nature. Et parce qu’il est l’être capable d’aimer, de promettre et de pardonner.

L’auteur : R. Spaemann est né en 1927. Docteur en philosophie, il a publié de nombreux ouvrages de philosophie morale et politique. Il est considéré comme un des plus importants moralistes actuels. Catholique, parfois caractérisé comme "néo-aristotélicien", il s’est fait connaître par ses ouvrages de fonds (cf. Bonheur et bienveillance, PUF 1997) mais aussi par ses prises de position dans le débat public notamment sur des questions de bioéthique, d’écologie ou de droits de l’homme. Il propose une approche renouvelée des notions de nature et de finalité, ce qui le conduit à une critique de la modernité.
 
Renaud Escande 03 10
Aux Éditions du Cerf, coll. Humanités.

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :

Merci d'indiquer
le n° du jour (ex: 21 si
nous sommes le 21 juin).