À Propos


Renaud Escande

Courrier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans la même série

Questions à l'humanisme, de Pierre Magnard 03 11

Catholicisme et démocratie, de Émile Perreau-Saussine 03 11

La connaissance de l'amour, de Martha C. Nussbaum

Concepts, de J. Benoist

Jalons, collectif

SUITE…

 

Philosophie

 

Le consentement meurtrier

Marc Crépon
Le consentement meurtrier interroge au plus profond les racines de la violence. Elle ne se résume pas à son exercice dans certains cas extrêmes : meurtres ou guerres. La violence a pour origine ce qui en chacun de nous déjà commence à pervertir le lien nécessaire entre l’éthique et les intérêts qui commandent toute action, personnelle ou plus généralement politique. Ainsi sommes-nous conduits à transiger en permanence avec le type de responsabilité qu’appellent pourtant de partout le secours, le soin et l’attention exigées par la  vulnérabilité et la mortalité d’autrui. Pour autant, un tel consentement n’est pas une  fatalité et ce livre  explore aussi quelques-unes des voies qui permettent de s’en dégager : la révolte, la bonté, la critique et la honte. Sa méthode opte pour une démarche rarement explorée : soutenir la réflexion philosophique des sources littéraires (Camus, Zweig, Grossman, Kraus, Oé) qui nous font pénétrer le surgissement d’un tel consentement  plus finement que ne le ferait une théorie et ses concepts.
 
Renaud Escande 2 12
 
Aux Éditions du Cerf, coll. Passages, 288 pages.

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :

Merci d'indiquer
le n° du jour (ex: 21 si
nous sommes le 21 juin).