Jean Pierre Brice Olivier

Dans la même série

Jour de fouette Jn 2, 13-16 pl

Le serpent de bronze Jn 3, 14 pl

La femme adultère Jn 8, 1-11 pl

L'onction de Béthanie Jn 12, 1-3 vm

Jésus et Marie de Béthanie Jn 12, 1-11 pl

 

Du même auteur

Le Samaritain Lc 10, 25-37 jpbo

Qui m'a établi juge ? Lc 12, 13-21 jpbo

Le preux Samaritain Lc 17,11-19 jpbo

Aimez-vous Jn 15, 9-17 jpbo

Mettre la main… Jn 20, 19-31 jpbo

SUITE… 

 

 

 
 
Le baptême de Jésus
Matthieu 3, 13-17

 
"C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi…", déclare Jean à Jésus. Nous comprenons l’étonnement du Baptiste devant la démarche de Jésus. En effet, il n’a pas besoin du baptême de conversion. "… Laisse-moi faire ; … Nous devons accomplir toute justice…", répond Jésus.

Accomplir toute justice.

Autour de la mangeoire, la gloire de Dieu est partagée aux anges et aux bergers, c’est-à-dire aux plus proches. À l’Epiphanie, elle est offerte aux mages, c’est-à-dire à toutes les nations. Aux noces de Cana elle témoigne en faveur des disciples, c’est-à-dire des croyants. Aujourd’hui par son baptême, c’est à toute la création que la gloire de Jésus est affirmée.

Déjà présente dans les autres manifestations, avec une étoile, des moutons, des astres, l’eau et le vin, la création est aujourd’hui concernée en premier lieu et entièrement. L’incarnation du Verbe ne peut être complète qu’avec la participation de la création. C’est comme la perfection de l’incarnation.

Accomplir toute justice.

Renonçant à son pouvoir afin de partager sa nature, Dieu s’abaisse dans un abaissement qui dure. Tout au long de l’évangile nous voyons Jésus prendre soin des hommes. Il inaugure sa vie publique par un geste d’une grande soumission qui préfigure sa Pâque. Il se présente à Jean pour être baptisé, Jean qu’il honorera du titre de plus grand parmi les enfants des femmes (1).
L’humilité de Dieu est sans mesure. De même qu’il s’anéantit en se faisant un homme ; de même qu’il entre dans le cours du temps en naissant ; de même que fait péché, confondu avec les pêcheurs (2), il meurt en esclave ; de même que descendu de la croix, tombé en terre, il s’abîme dans les enfers pour y rechercher Adam.
Aujourd’hui Jésus s’enfouit dans les eaux du Jourdain, il plonge dans l’intime de la création. Après son immersion dans l’humain, il lui fallait tremper dans le limon de la terre. Ainsi il parachève son incarnation en y associant toute la création. Dieu n’est plus à l’extérieur, il pénètre son oeuvre, l’Esprit descend. Nous sommes à un commencement, un vent de Dieu tourne sur les eaux (3), c’est une genèse. Par cette visitation de Dieu dans les eaux, Jésus ne sanctifie pas seulement le Jourdain. C’est tout le vivant qui participe de la splendeur de l’incarnation du Verbe et retrouve sa gloire.

Quand Jésus sort de l’eau, le ciel s’ouvre et désormais reste découvert. Terre et ciel se mêlent. L’union de Dieu avec l’homme allie les cieux à la terre. Il n’y a plus l’homme, seul, au sol, isolé, et Dieu, esseulé, au ciel, désolé. Il n’y a plus de distance entre l’homme et Dieu, ni d’écart entre la terre et le ciel. Il y a une unique majesté, celle du créateur avec sa création. La transcendance s’établit dans notre chair, qui est son séjour, et son haut-lieu. Ainsi Dieu n’est plus exilé au ciel, il demeure où l’homme lui fait place.

Accomplir toute justice.

Par le baptême, nous sommes plongés dans la mort avec le Christ pour vivre avec Lui(4). Ce baptême est pour nous quotidien. Chaque fois que perméables à l’Esprit nous ne sommes pas engloutis par l’humiliation, submergés par le mal. Chaque fois que nous faisons triompher la liberté, chaque fois que nous faisons échec au mensonge, chaque fois que nous payons le prix pour la vérité… Comme le Christ, par l’Esprit Saint nous prenons chair, et avec Lui nous déployons le faste de la création. Nous prenons chair singulière mais de la seule et même chair, celle de Dieu, de l’homme et de la création. C’est ainsi que nous aussi, avec Dieu, accomplissons toute justice.
Jean Pierre Brice Olivier 02 08
*Prononcé lors de la messe radiodiffusée du dimanche 13 janvier 2008 sur France-Culture.

1. Mt 11,11
2. 2 Co, 5, 21
3. Gn 1, 2
4. Rm 6, 3-4 et Col 2,12

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :