Mot à Mot
 

Jean Pierre Brice Olivier

Courrier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Du même auteur

 
Bienheureux… Mt 21, 28-32
 
 

SUITE


Dans la même série
 

Bienheureux ceux qui… Mt 21, 28-32 jpbo

Beaucoup d'appelés et peu d'élus Mt 22 1-14 jpbo


23ème Dimanche du Temps Ordinaire
Ouvre-toi !
Matthieu 7, 31-37
On amène à Jésus un sourd-muet…
Est-il jeune, est-il adulte ? Nous ne savons rien de lui, sinon qu’il est un sourd-muet.
Il nous est présenté seulement par ses infirmités.
Dans l’impossible d’entendre et de parler. Dans l’impuissance de communiquer.
Dans cette solitude là. Voix sans issue. Il est malentendant et malentendu. (Situation qui n’est pas rare dans nos différents groupes humains.)
Mené par ceux dont ­— sans doute — il dépend, il est au milieu d’autres, mais toujours isolé, même dans un attroupement.
Jésus le sépare davantage, l’éloigne encore, l’écarte une fois pour toutes. À distance de ces « on » qui l’ont amené.
Il le conduit à l’écart.
Hors du bruit et du regard des autres, loin de ceux qui assurément pensent à sa place et décident pour lui.
Jésus établit la distance, il fonde l’espace pour une rencontre véritable.
À l’écart.
C’est en présence, en tête à tête, en vis-à-vis, que deux personnes peuvent se recevoir. C’est dans l’intimité que le Christ peut toucher à l’intime.
Jésus soupire, il souffle, il parle. Genèse.
Ouvre-toi !
Le replié se déplie. Le lié se délie. L’enfermé s’ouvre à un autre. Au point d’en être altéré. À l’infini de l’altérité, atteint, modifié, renouvelé.
Il y a communion de faiblesse ardente entre ce pauvre hère et Celui qui a échangé sa toute puissance contre la fragilité. Tous deux désarmés. Face à face. Tous deux en exil.
Fraternité extrême entre la Parole de Dieu et l’homme sans parole. L’un comme l’autre, exposé à la foule, inécouté, incompris d’elle.
Le Verbe fait son œuvre. L’incommunicable ici se partage. Sacrement au cours duquel l’Esprit déploie le corps, l’intelligence, le cœur de celui qui s’entrouvre. Sacrement de miséricorde, l’infirme blessé de l’infini est rejoint par Dieu. La terre est réunie au ciel.
C’est bien la vengeance annoncée par le prophète Isaïe qui s’accomplit. La revanche, non par un quelconque châtiment, mais par le salut offert. Rétribution à la manière de Dieu, où la gloire submerge l’humiliation. L’aveugle a la vision, le muet a la parole, le boiteux danse. Le lieu torride, altéré, se change en source. La stérilité devient féconde.
La honte est à jamais abolie.
Dieu fait homme relève l’homme et le rétablit dans l’éternité.

Jean Pierre Brice Olivier 09 12
 
Les textes
Isaïe 35, 1-7
Le désert et le pays desséché s'égayeront ; la plaine aride tressaillira d'allégresse et fleurira comme le narcisse ; elle se couvrira de fleurs et tressaillira avec chants d'allégresse et cris de joie ; la gloire du Liban lui sera donnée, la magnificence du Carmel et du Sarôn. Ils verront la gloire du Seigneur, la magnificence de notre Dieu. Rendez fortes les mains faibles, affermissez les genoux qui font trébucher ; dites à ceux dont le cœur palpite : Soyez forts, n'ayez pas peur : il est là, votre Dieu ! La vengeance viendra, la rétribution de Dieu ; il viendra lui-même vous sauver. Alors les yeux des aveugles seront dessillés, les oreilles des sourds s'ouvriront ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet poussera des cris de joie. Car de l'eau jaillira dans le désert, des torrents dans la plaine aride. Le lieu torride se changera en étang et la terre de la soif en fontaines ; dans le domaine où se couchaient les chacals, il y aura place pour les roseaux et les joncs.

Marc 7, 31-37
Jésus sortit du territoire de Tyr et revint par Sidon vers la mer de Galilée, en traversant le territoire de la Décapole. On lui amène un sourd qui a de la difficulté à parler, et on le supplie de poser la main sur lui. Il l'emmena à l'écart de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, cracha et lui toucha la langue avec sa salive ; puis il leva les yeux au ciel, soupira et dit : Ephphatha – Ouvre-toi ! Aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, sa langue se délia ; il parlait correctement. Jésus leur recommanda de n'en rien dire à personne, mais plus il le leur recommandait, plus ils proclamaient la nouvelle. En proie à l'ébahissement le plus total, ils disaient : Il fait tout à merveille ! Il fait même entendre les sourds et parler les muets.
 

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :