Philippe LEFEBVRE

Viviane de MONTALEMBERT


"Un homme, une femme et Dieu"

ed. du Cerf, 468 pages, 26 Euros


Ce livre est disponible sur les sites :

www.editionsducerf.fr

www.amazon.fr

 
Un homme et une femme explorent ici,  Bible en main, les questions posées par l’identité sexuée. Dans ce débat, la Bible a elle aussi son mot à dire. L’identité sexuée est appréhendée ici comme une aventure de la chair avec Dieu, elle ne peut se penser sans Dieu. Ainsi un homme et une femme ne sont-ils pas définis l’un par rapport à l’autre, ni dans la répartition sociale ou domestique des tâches, mais dans la détermination de chacun d’eux à collaborer à l’œuvre de Dieu qu’on nomme "Incarnation".
 
Il ne s’agit pas ici de croyance ni de religion, mais d’une disposition intime et personnelle, une ouverture à Autre qui d’abord est Dieu. Cette disposition d’un homme et d’une femme, chacun tourné vers Dieu, n’est pas sans incidence sur l’expression psychologique de leur identité sexuée. Leurs émotions, leurs désirs et leurs qualités se lisent à cette lumière. La Bible arrache l’identité sexuée à l’univers trop étroit des définitions biologiques, psychologiques ou socioculturelles, pour l’enraciner dans le terreau beaucoup plus mystérieux d’une destinée personnelle.
 
L’individu humain n’atteint que progressivement sa pleine stature d’homme ou de femme. Sa silhouette se dessine au fil d’une histoire  que personne, pas même lui ou elle, ne peut anticiper. C’est là que les identités d’homme et de femme parviennent à leur dimension théologique proprement trinitaire, tournées l’une et l’autre vers le Père, dans le Fils et par l’Esprit.
 
Ce livre aborde quelques récits bibliques connus ou moins inconnus, parfois controversés tels que les récits de création, le sacrifice d’Isaac, le Cantique des cantiques, la rencontre de Jésus avec la Samaritaine ou la lettre de Paul aux Éphésiens. Les auteurs éclairent ces textes d’un commentaire nouveau et personnel enrichi de leur lecture conjointe. Ils élaborent ainsi une véritable théologie de l’identité sexuée.
 
EXTRAIT :


La Bible, dès les premières pages, s’intéresse au sort d’un homme et d’une femme, à leur rencontre, à Dieu qui en est l’artisan. La Bible ne connaît pas d’être humain asexué, ni d’individu dont le sexe ne soit pas déterminant. Jésus lui-même, huit jours après sa naissance, est circoncis. C’est, sans ambiguïté, une façon de le désigner comme un garçon. La raison sociale d’un individu — prêtre ou prophète, père ou mère, israélite ou étranger — dans la Bible ne l’emporte jamais sur le fait d’être d’abord un homme ou une femme. Jésus n'appelle pas sa mère "Mère", mais "Femme". Dans un tel univers sexué, quelle va donc être la place de Dieu ? S’il crée l’humain "mâle et femelle à son image" (Gn 1, 26-27), doit-on en conclure qu’il est lui-même masculin et féminin à la fois ? Ce serait aller un peu vite que de l’affirmer. On ne peut cependant nier le rapport étroit qui existe entre la réalité humaine sexuée et Dieu tel qu’il se manifeste en elle. Dieu se donne à voir dans la condition d’homme et de femme, à travers l’exploration que l’on peut en faire, au quotidien comme dans la Bible, hier comme aujourd’hui. C’est là qu’il faut le chercher (p.19).

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :