Parloir


Renaud Escande

Courrier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans la même série

Tu ne tueras point, C. Pelluchon

Le "comme si", C. Bouriau

Intelligence du corps, I. Auriol

Moïse et l'idée de peuple, B. Karsenti

Aîtres de la lange et demeures de la pensée, H. Maldiney

SUITE…

Du même auteur

Kupka et le Cantique des Cantiques Musée d'Histoire du Judaïsme 10 05

SUITE…

Philosophie



La nature et la loi

Une pholosophie du droit

Michel Villey

Préface de François Terré et Chantal Delsol

À l’instar des grands penseurs du xxe siècle qui ont contribué à la renaissance de la philosophie du droit, Michel Villey (1924-1988) a été tout aussi bien débattu qu’admiré. Car contester la notion de justice universelle qui caractérise l’essor de la modernité ne peut que bousculer et déranger.

Dans une liberté d’esprit rarement égalée à l’université, c’est en historien et en philosophe que Michel Villey n’a cessé d’explorer la vie en société, assurant qu’il n’est de droit juste que celui qui est pensé et appliqué dans un système étudiant les cas particuliers garantissant les libertés individuelles. D’où sa critique sans ambages de cette notion-culte de notre époque que sont les droits fondamentaux, et plus particulièrement l’utopie moderne des droits de l’homme.
Une pensée incontournable, qu’on ne peut ignorer.

Professeur de droit d’abord à Strasbourg puis à Paris, Michel Villey a permis de faire renaître en France la philosophie du droit. Attentif au fonctionnement concret du droit, il ne ménageait pas ses critiques aux diverses formes de "la pensée juridique moderne".


Renaud Escande 05 14

 
* Aux Éditions du Cerf, coll. La Nuit surveillée.

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :

Merci d'indiquer
le n° du jour (ex: 21 si
nous sommes le 21 juin).